Sélectionner une page
À Strasbourg l’ancienne manufacture des tabacs va accueillir des étudiants et des jardins


C’est un site en pleine mutation au cœur de la Krutenau, à Strasbourg : la Manufacture des tabacs. Un îlot de plus de 14.000 m², dont une cour intérieure de plus de 6.000 m². Ses bâtiments classés monuments historiques ont été construits en 1850, pour y exploiter le tabac.

L’usine, tenue par le cigarettier britannique  »Imperial Tobacco », a fermé en 2010.

Cette enceinte de pierre, proche du centre historique, est en plein chantier. Premier occupant, dans quelques semaines,  »The People Hostel », un établissement de 246 lits en chambre ou en dortoir. Son bar, au rez-de-chaussée, ouvrira dès que la pandémie se calmera.

The People Hostel a profité de l'architecture pour aménager des mezzanines
The People Hostel a profité de l’architecture pour aménager des mezzanines © Radio France
Corinne FUGLER
The People Hostel espère ouvrir son bar rapidement
The People Hostel espère ouvrir son bar rapidement © Radio France
Corinne FUGLER

Maxime Lefèvre, le directeur de l’Hostel, est particulièrement heureux de s’installer dans un bâtiment classé. « On se prend un jet de manufacture en pleine tête quand on entre dans le bar et dans le restaurant, avec ces structures, ces morceaux d’histoire qu’on a laissé apparents. C’est un vrai parcours historique ». 

« Il y a les piliers, il y a les grandes baies vitrées, il y a des parcelles de mur qui ont volontairement été laissées brutes. C’est la particularité de cet établissement, chaque étage est différent d’un point de vue architectural. Ça a été un véritable défi !« 

La cour accueillera des jardins participatifs
La cour accueillera des jardins participatifs © Radio France
Corinne FUGLER

Des toits végétalisés pour rafraichir la cour

La Manufacture, en effet, sera pleinement ouverte sur le quartier. Ses voisins pourront profiter de ses bars, restaurants, terrasses, jardins partagés. La cour intérieure compte trois arbres remarquables qui vont être conservés, un hêtre rouge et deux magnolias.

D’autres espèces vont les rejoindre, ainsi que des potagers et des jardins participatifs. L’architecte et paysagiste Catherine Linder est chargée de transformer l’ancien site industriel en havre vert : « on va travailler sur des essences adaptées au climat de demain. On a intégré des essences qui dans vingt ans, quarante ans, en 2050, quand on aura 50° a priori en plein été, pourront subsister« . 

« La toiture-terrasse du pavillon central sera entièrement dédiée à la végétalisation, avec des potagers pour les chefs des restaurants situés au rez-de-chaussée. »

Les espaces verts abriteront aussi des ruches, des hôtels pour insectes et des nichoirs. 

Un écosystème urbain

La HEAR s’installera, elle, à la Manufacture en 2023. La Haute école des arts du Rhin compte 750 étudiants, à Strasbourg et à Mulhouse, en arts plastiques et dans des disciplines musicales.

Dans ces nouveaux locaux, les étudiants disposeront d’une trentaine de studios, d’une salle de documentation, d’une scène, de lieux d’exposition. Et aussi d’un contexte favorable à la création et aux relations sociales, se félicite le directeur de la HEAR, David Cascaro : « C’est un écosystème urbain d’un nouveau genre qui permettra à nos étudiants d’inventer de nouvelles relations de travail et de mode de vie. »

La future médiathèque de la HEAR
La future médiathèque de la HEAR © Radio France
Corinne FUGLER

La HEAR partagera la Manufacture et sa médiathèque avec deux écoles d’ingénieurs, l’ENGEES, l’École Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement, et l’EOST, l’École d’ingénieurs en géophysique, qui dépendent de l’Université de Strasbourg. La HEAR ne quitte pas son site historique, le bâtiment  »art déco » situé lui aussi à la Krutenau, rue de l’Académie.

La Manufacture des tabacs accueillera également le LAB,  »lieu d’agriculture biologique », ainsi que l’incubateur SEMIA.